Association Nationale des Centres d'IVG et de Contraception

Presse


Complications immédiates de l’IVG chirurgicale de C.Soulat et M.Gelly JGOBR Vol 35 avril 2006 pp. 157-162

Article de : C.Soulat et M.Gelly
Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction
Vol 35, N° 2 - avril 2006
pp. 157-162
Doi : JGYN-04-2006-35-2-0368-2315-101019-200601082

Résumé :
Alors que l’IVG   médicamenteuse est désormais possible en ambulatoire, la pratique des IVG   par aspiration reste interdite hors établissement de santé. Il est donc intéressant d’évaluer au moyen d’une revue de la littérature les risques réels de l’avortement chirurgical dans ses conditions actuelles de réalisation. Les grandes études récentes constatent toutes que l’avortement légal par aspiration est une procédure extrêmement sûre. Il comporte en effet moins de risques que d’autres actes médico-chirurgicaux effectués couramment en dehors de l’hôpital. Selon les études, les décès varient de 0 à 0,7 pour 100 000 et sont moins nombreux sous anesthésie locale  . Le taux global de complications immédiates (hémorragies, perforations utérines, déchirures cervicales) oscille entre 0,01 et 1,16 %. Les complications ne sont pas plus nombreuses qu’avec l’IVG   médicamenteuse. Au regard des données de la littérature, l’IVG   par aspiration devrait donc être réalisable hors établissement de santé, comme c’est le cas dans de nombreux autres pays.

Complications immédiates de l’IVG chirurgicale de C.Soulat et M.Gelly JGOBR Vol 35 avril 2006 pp. 157-162